Logo Expression

EDITO

L'immobilier reste une valeur sûre !

Plus que jamais, pas un professionnel n'oubliera cet été 2020. Tel un élève, contraint de travailler d'arrache-pied durant ces deux mois de vacances pour rattraper son retard, juillet et août ont été un été de rattrapage pour le secteur de l'immobilier suite à la période de confinement. Souvenons-nous il y a quelques mois : quand le marché était sur une stricte pause, les besoins immobiliers, eux, étaient toujours aussi forts. Une fois le déconfinement prononcé, les acquéreurs ont repris leur projet d'achat immobilier. Hélas, comme les stocks, déjà pas assez élevés à la base, n'ont pas pu se reconstituer durant ces deux mois où le marché était en pause, la demande s'est retrouvée trop forte face à une offre de produits insuffisante. Résultats : les prix n'ont pas baissé, et la négociation a été absente face à cette demande très forte.

Plus que jamais, pas un professionnel n'oubliera cet été 2020. Tel un élève, contraint de travailler d'arrache-pied durant ces deux mois de vacances pour rattraper son retard, juillet et août ont été un été de rattrapage pour le secteur de l'immobilier suite à la période de confinement. Souvenons-nous il y a quelques mois : quand le marché était sur une stricte pause, les besoins immobiliers, eux, étaient toujours aussi forts. Une fois le déconfinement prononcé, les acquéreurs ont repris leur projet d'achat immobilier. Hélas, comme les stocks, déjà pas assez élevés à la base, n'ont pas pu se reconstituer durant ces deux mois où le marché était en pause, la demande s'est retrouvée trop forte face à une offre de produits insuffisante. Résultats : les prix n'ont pas baissé, et la négociation a été absente face à cette demande très forte.

Si le mois d'août était encore considéré comme un mois de rattrapage, il est difficile de dire aujourd'hui comment vont se dérouler les mois à venir. D'autant que le contexte n'est guère optimiste. Si un reconfinement générale est absolument à éviter, la situation économique, évidemment, marquée de plein fouet par la crise sanitaire, aura des conséquences sur le domaine de l'immobilier. Certains potentiels acheteurs en ont déjà subi les premiers effets néfastes.

Toutefois, si l'avenir est incertain, certaines choses, elles, ne changeront pas. Et c'est tant mieux pour notre profession. Le besoin en immobilier reste intemporel, on aura toujours besoin de se loger. Autre signe encourageant, l'immobilier est synonyme de sécurité, c'est une valeur refuge, à l'inverse d'un placement qui n'est pas à l'abri des spéculations. Les Français ont plus que jamais confiance en la pierre. Enfin, les taux d'emprunt sont, pour le moment, toujours aussi bas.

© 2024 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Partagez :

Articles du même thème

Loading ...

Loading ...

Loading ...

Loading ...

Loading ...

Loading ...

Loading ...

Loading ...

Loading ...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée