Logo Expression

TENDANCE

Immobilier dans le métaverse : bonne ou mauvaise idée ?

pikisuperstar

Bienvenue dans le futur et dans le Métaverse, un monde virtuel où bien des secteurs - musique, mode, art - ont déjà fait leur place. Pour l'immobilier, ce terrain de jeu pourrait également être la source de nouvelles opportunités. Mais y a-t-il un réel avenir et comment le Métaverse peut-il transformer la profession, pour quels marchés et quels usages ?

Le Métaverse... Une utopie vide de sens pour certains, du concret aux promesses infinies pour d'autres. Avant toute chose, il convient peut-être de définir ce qu'est le Métaverse. Présentée en 2021 par Mark Zuckerberg - le milliardaire et créateur (entre autres) du réseau social Facebook - comme l'avenir d'Internet, l'idée n'est pourtant pas nouvelle. Elle a d'abord relevé de la pure science-fiction, dans des livres puis dans des films, avant de prendre corps il y a 20 ans dans le Deuxième monde imaginé par Canal +, et dans Seconde Life. Pour ces deux espaces virtuels déjà, l'enjeu commercial était présent. Comme ses ancêtres, le Métaverse (contraction de « méta » et « univers ») prétend être un réseau d'environnements virtuels - dans lequel de nombreuses personnes peuvent interagir entre elles via leurs avatars - tout en incarnant le « successeur de l'Internet mobile », selon les dires de Mark Zuckerberg.

En clair, le Métaverse est le fruit né de la rencontre entre les jeux vidéo immersifs et les réseaux sociaux, les espaces collaboratifs, les places de marché et le e-commerce. De là, il n'y a plus qu'à laisser son imagination courir pour entrevoir l'énorme potentiel commercial de cet espace virtuel, accessible via des équipements connectés (un casque de réalité virtuelle par exemple).

Et l'immobilier dans tout cela ?

Telle une nouvelle ville à construire où à habiter, le Métaverse donne l'occasion à de nombreux secteurs « d'ouvrir » de nouvelles boutiques, de nouveaux espaces ou de créer de nouveaux évènements en rapport avec leur actualité. Les secteurs de la mode et l'art y ont ainsi rapidement vu une opportunité de marketing complémentaire pour faire connaître leurs dernières créations.

L'immobilier est tout aussi concerné. Mais attention, car dans le Métaverse, la notion d'immobilier peut s'entendre de différentes manières : il est en effet possible d'y acquérir des terrains ou des bâtiments dits « Non Fongible Token », à savoir des titres de propriétés numériques inscris sur la bockchain. (NDLR : une base de données numériques partagées, permettant de garder la trace d'un ensemble de transactions, de manière décentralisée, sécurisée et transparente, sous forme d'une chaîne de blocs). Cet achat s'effectuant évidemment via un portefeuille de cryptomonnaies. Du vent ? Peut-être, mais certaines entreprises - Decentraland ou The SandBox parmi les principaux acteurs - se sont pourtant spécialisées dans la vente de ces biens virtuels pouvant atteindre des sommets. L'un de ces terrains s'est ainsi vendu 4,3 millions d'euros, en 2021 ! Quel intérêt ? « Tout d'abord, comme pour un investissement immobilier dans la vraie vie, un terrain virtuel peut être constructible. On peut donc imaginer y développer une activité commerciale (...) et ainsi générer un revenu, explique Blandine Narozniak consultante blockchain spécialisée dans les tokens non fongibles et les Métaverses, dans son article publié sur le site Cryptoast 1. D'autre part, la parcelle peut être louée. (...) On peut anticiper une demande croissante d'espaces commerciaux, mais aussi de résidences privées virtuelles sur les Métaverses. »

Une agence augmentée

L'autre manière de percevoir l'immobilier dans le Métaverse, peut-être moins nébuleuse, intéressera sans doute les professionnels exerçant dans la « vraie » vie. Cet espace virtuel leur donne en effet l'occasion de décloisonner ou d'augmenter leur agence : c'est pour eux la possibilité de concentrer en un même endroit la visite virtuelle en modélisant des biens dans le Métaverse (à l'aide d'une caméra 3 D) et d'interagir directement, via leurs avatars respectifs, avec leurs clients. Ce que les dispositifs connectés ne permettent pas encore pour le moment. Il s'agit donc d'une opportunité d'agrandir leur zone de chalandise, de décrocher de nouveaux mandats et de trouver de nouveaux prospects ou marchés, quelle que soit leur localisation à travers le monde.
Enfin, le Métaverse pourrait donner l'occasion aux agences d'augmenter leur image de marque auprès de leurs clients telle une vitrine 3.0, mais aussi permettre de leur faire vivre une expérience immersive et émotionnelle innovante. Ready to play ?

Photo | pikisuperstar

© 2024 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

#Métaverse

#Innovation

#Potentiels marchés

Partagez :

Articles du même thème

Loading ...

Loading ...

Loading ...

Loading ...

Loading ...

Loading ...

Loading ...

Loading ...

Loading ...

Articles du même auteur

Loading ...

Loading ...

Loading ...

Loading ...

Loading ...

Loading ...

Loading ...

Loading ...

Loading ...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée